Enquête suite à la tempête du 13 février 2014

Résultats de l'enquête en ligne

Le jeudi 13 février 2014, la CGN envoie par l'intermédiaire de sms des informations, dès la fin de matinée, indiquant la suprression des lignes N1, N2 et N4 pour le début de l'après midi et ce pour une tempête inattendue.... les pendulaires se sont donc retrouvés face à une question essentielle :

Comment retourner sur France ?

 Les questions posées pour cette enquête étaient les suivantes :

  • Etes-vous restés sur Suisse ?
  • Quelle ligne utilisez-vous normalement ?
  • Quel moyen de transport avez-vous utilisé pour retourner à votre domicile ?
  • Combien de temps avez-vous mis pour revenir à votre domicile ?

 

Chaque situation est spécifique et l'enquête envoyée aux abonnés (270 personnes à cette date) de la Newsletter de la SCTL montre par ligne les moyens que vous avez utilisés pour remédier à cette situation.

 Pour visiualiser le fichier résultat en pdf : Résultats enquête tempête du 13 février 2014 Résultats enquête tempête du 13 février 2014

Conclusion de cet incident :

Les pendulaires se sont une fois de plus adaptés à la situation. Il est intéressant de constater que la solidarité et l’entraide entre pendulaires ont joué leur rôle avec sur les 46 % de pendulaires qui ont utilisé un véhicule, il y a plus de 36 % de covoiturage. Cependant, on remarque que la situation est critique et que certains pendulaires (47 %) ont passé plus de 2 heures pour retourner chez eux.

La communication de la CGN semble avoir permis à certains pendulaires (15%) d’anticiper leur retour. Mais beaucoup ont fait le choix d’un autre moyen de transport avec un allongement difficilement acceptable après une journée de travail et le stress lié à certaines situations familiales.

Il manque véritablement un moyen de substitution en cas d’incident de ce type. Nous ne manquerons d'aborder ce sujet lors de la prochaine réunion de la CGN.

Date de dernière mise à jour : dimanche, 02 Mars 2014