Analyse septembre 2013

Réaction à la réunion du 22 août entre le CG74 et l'Etat de Vaud

La mise en place du groupe de travail par les autorités vaudoises et haut-savoyardes représente une opportunité pour la SCTL. C’est l’occasion d’enfoncer le clou de notre vision du transport public lacustre et de nous assurer que nos besoins seront bien pris en compte.

La SCTL avait déjà travaillé sur ce sujet, puisqu’à la demande du Président du CA de la CGN, Rémi Walbaum, Quentin Déal avait rencontré en août 2012 l’ensemble du CA et de la direction de la CGN pour leur présenter la vision d’un transport public idéal. Certaines des informations transmises se retrouvent d’ailleurs dans le plan stratégique 2020 !

C’est donc dans la continuité que des contacts ont déjà été noués avec la CGN pour être à disposition du groupe de travail et présenter nos attentes en termes de transport lacustre. En parallèle, le GTE a pris contact avec Raymond Mudry, vice-président du Conseil Général de Haute-Savoie pour être entendu par le groupe de travail. C'est donc en passant par les 2 rives du lac pour faire entendre notre voix du groupe de travail.

Mais ce n’est pas tout, c’est sur toute la chaine de mobilité entre le domicile et le travail, du côté français et du côté suisse, qu’il faut inventorier les besoins : on doit aussi aborder les problèmes de transport en France, les échanges entre les différents modes de transport, les parkings (problème aigu depuis longtemps  à Chens, Thonon et Evian !), les infrastructures portuaires (gare lacustre, port), …

Les élections municipales qui se profilent au printemps 2014 sont l’occasion d’entendre les différents candidats sur ces questions. C’est une opportunité que nous allons saisir !

Vous pouvez compter sur la SCTL et sur le poids du GTE pour vous représenter !

Date de dernière mise à jour : dimanche, 06 Octobre 2013